09/09/2006

En quoi consiste la pratique ?

 

En quoi consiste la pratique ?


En général, la pratique biquotidienne s’effectue chez soi. Elle comprend la répétition ou récitation de la phrase Nam Myoho Renge Kyo, ainsi que la lecture des deux plus importants chapitres de l’enseignement ultime du bouddhisme, le Sûtra du Lotus. C’est ce que l’on appelle faire “Gongyo”, c’est-à-dire “la pratique assidue”.
De manière succincte, Nam Myoho Renge Kyo signifie : “consacrer sa vie à la Loi merveilleuse” ou “mettre notre vie en harmonie avec le rythme de la vie de l’univers”. Au début, la plupart des gens trouvent la lecture de gongyo difficile. Il est vrai qu’une lecture correcte nécessite des efforts. Il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit facile car l’une des fonctions de gongyo est de purifier notre vie de nos tendances négatives innées ou acquises et également de nous concentrer en vue de la pratique essentielle qu’est daimoku, c’est-à-dire la récitation de Nam Myoho Renge Kyo. Pratiquer matin et soir est assimilable à un acte de foi. Bien sûr, lorsqu’on commence à pratiquer, il est difficile d’avoir véritablement la foi. Disons plutôt que le lien avec la pratique relève davantage de la confiance, et souvent de la confiance en la personne qui nous a fait connaître le bouddhisme. En nous appuyant sur cette confiance, nous pratiquons et nous sommes encouragés à tester les effets de notre pratique dans notre propre vie. Ainsi notre foi se développe à partir de notre propre expérience.
Aussi n’est-il pas nécessaire d’avoir foi en Nam Myoho Renge Kyo pour commencer. Parfois, certains déclarent qu’ils croient vraiment dans la pratique mais ne ressentent pas le besoin de pratiquer. En ce cas, leur foi n’est que pure théorie car pratiquer est l’expression même de la foi.

 

 

Écrit par Franz |  Facebook

Les commentaires sont fermés.